A propos de nous

Spectacles, textes, marionnettes, costumes et décors
mise en oeuvre, en mots, en volume et en espace
mise en scène, en musique, en lumière et en jeu
en livre et en CD
par
Sylvain Beche, Dominique Berthier, Colette Besson, François Bihorel, Johanna Couineau, Marie Dubois-Gilles, Sandrine France, Benjamin G, Sigolène Galand, Catherine Gorichon, Olivier Gorichon, Claire Grosbois, Catherine Herchin, Titane Houben, Fleur Lemercier, Patrick Perreaux, Eve Ragon, Eliane Ramis, Sandrine Richier, Ariane Roger, Philippe Ruet, Céline Ruget, Sadie, Florent Sanlaville, Yvette Thibault-Verrier, Elysabeth Tonini, Solange Vincent (Atelier Nuages), Julien Wolga, Arnaud Zeller.

sans oublier :
Coté administration, diffusion, graphisme et communication
Marie-France Favier, Camille Achard, Johanna Couineau, Emilie Dubray, Nicolas Ginet, Lucie Mahé, Christophe Pichon, Eve Ragon, Emilie Roque, Eliane Ramis, Alain Sauzay, Aurore Toeloose, Benjamin G,
crédit photo :
Béatrice Delepine, Christian Génin, François Desautels, Georges Testud, Loïc Cauchy, Nicolas Ginet, Zitoon.
mis sur le web par ElRod (Rodrigue Bernard)
avec le soutien de Sandrine Marcherat-Nibel, Guy, Océane et Alicia
et les partenariats avec :
Point Virgule et Saveurs Nature
La Compagnie est subventionnée et hébergée par la municipalité de Villefontaine
a reçu des aides du Conseil Général de l'Isère, et de Jeunesse et sports
Retour à la liste

23e saison dans quel esprit ?

lucie mahé et laboiteatrucs

La Cie de la Boite à Trucs travaille depuis des années sur les contes traditionnels et populaires pour leur fond symbolique, mais aussi pour les détourner, parler de thèmes cruciaux, de problématiques humaines et actuelles. Cette démarche s’adresse à un public intergénérationnel, enfants et adultes.

La Guerre de 14 est entrée dans la postérité et bientôt dans une forme de légende. Des humains ont été pris dans cette apocalypse, cette entreprise de destruction massive.

Beaucoup a été dit, est dit, en ce moment, et sera dit encore dans les mois à venir. Mais il y a beaucoup à dire encore car l’horreur a été tue pendant plusieurs générations.Beaucoup sera montré, car c’est aussi la première fois qu’il y a tant d’images, de documents qui restituent la réalité du terrain et montrent les héros dans la boue des tranchées loin des glorieuses images d’Epinal.

Mes deux grands-pères ont fait la guerre.
Mes deux grand père “l’ont faite” et sont revenus. L’un était français, l’autre allemand. Et ce dernier était admiratif de la littérature française, amoureux de la France... obligé d’accomplir son devoir. Devoir absurde, puisqu’ils ont été face à face pour ainsi dire,  et que leurs enfants ont donné une autre issue à cette destinée.
Rien ne me montre plus l’absurdité de ce conflit que j’aimerai souligner, expliciter et dénoncer.
Je veux dépeindre des bribes de cet enfer, des personnages, des situations, des anecdotes pleines de sel. Montrer des humains sensibles pris dans la tourmente d’une gigantesque machine sortie du XIXe industriel et prête à les broyer.

fil rss